Le directeur national de ‘’Special Olympics’’, Moustapha Yaya, nous fait cas de comment ses athlètes vivent cette période de la pandémie de Coronavirus.

Eyiyiadeinfos

Les activités sportives sont un peu en berne à cause de la pandémie de la Covid-19. Peut-on savoir comment se porte le ‘’Special Olympics’’ Bénin ?

Moustapha Yaya : Je vous remercie pour la question. Il faut dire que la Covid-19 a un peu ralenti toutes les activités au niveau de toutes les fédérations. D’ailleurs le ‘’Spécial Olympics’’ n’est pas épargné cette pandémie, car nous sommes comme les autres disciplines, nous fonctionnons au ralenti par rapport à nos activités. Nous nous occupons des enfants qui sont très fragiles par rapport à nous autres adultes. Dans ce contexte pandémique, nous avions reçu des instructions strictes de la part des instances internationales en ce qui concerne la sécurité des athlètes. Mieux, ces instances internationales nous ont demandé de sursoir à toutes activités sportives y compris les séances de rééducations et ce en attendant d’avoir le feedback. Cependant, on se prépare déjà en attendant la levée des mesures préventives contre le virus de la part du gouvernement du Bénin, levée qui nous permettra de reprendre nos activités.

 Mais en attendant même si les enfants sont fragiles qu’est-ce qui est mis en place au Bénin pour que ses enfants ne perdent pas le fil ?

Nous n’avons vraiment pas lâché les enfants. Même à la maison, ils travaillent avec les parents. Mieux, les entraîneurs qui sont dans les régions font aussi des visites inopinées pour voir la situation des athlètes parce que nous avons initié une sorte de brochure et sur ces brochures vous allez constater les activités sportives que ces enfants peuvent mener à la maison sous la direction de leurs parents puisque ce n’est pas des choses contraignantes. Les parents peuvent les suivre pour le permettre de ne pas perdre totalement la forme. Ainsi, à la reprise, ce ne sera plus difficile pour eux pour que les activités reprennent de manière plus dynamique.

Dans les autres pays, les choses ont commencé par être mises en place, le gouvernement par l’entremise du ministère des Sports a dit que bientôt le gouvernement béninois va lever la suspension qui pèse sur les sportifs en ces temps de Covid. Comment vous vous préparez ?

Nous avons également reçu ce message.  Ce qui a fait que depuis l’annonce, nous sommes en train de réfléchir. Ainsi, le staff et les entraîneurs vont voir dans quelle mesure ils pourront prendre les enfants. Ce n’est pas parce que le gouvernement va lever les mesures à un moment donné que ce sera seulement à cette date qu’on pourra commencer les entraînements. Nous pensons commencer très tôt pour que les athlètes soient rapidement mis dans le circuit pour que le suivi puisse continuer. Donc nous nous préparons également à cela. Si nous n’avons donc pas croisé les bras depuis six mois, ce n’est pas maintenant que ce le sera.

 Quel message avez-vous à adresser à l’endroit des enfants surtout aux parents.

Ce que je puis dire, c’est remercier ses parents qui continuent par travailler à la maison avec les enfants. Aux athlètes, qu’ils sachent que nous ne les avons pas oubliés. On va bientôt se retrouver sur les pistes et terrains pour les activités sportives parce que depuis six mois nos téléphones ne font que sonner, celui des entraîneurs aussi. Les enfants nous appellent tout le temps pour demander quand est-ce qu’on va reprendre, ils sont fatigués de rester à la maison. Ce sont les messages qui nous sont laissés. Ils s’inquiètent d’être sûrs de leur aptitude à la reprise. Nous faisons de notre mieux pour les rassurer de ce que la reprise sera pour bientôt.

Je vous dis également merci pour l’attention que votre journal a pu porter à notre endroit.

NB :  ‘’Special Olympics’’ est une organisation sportive organisant la formation et des concours pour des enfants et adultes ayant une déficience intellectuelle. Ces compétitions comprennent les Jeux olympiques spéciaux, qui alternent entre les Jeux d’été et d’hiver.

Propos recueillis par Messan DOHOU

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here