Eyiyiade infos

Les encadreurs pédagogiques de l’Atlantique/Littoral et du Borgou/Alibori ont été à l’école de la pédagogie inclusive. Ceci  via une formation qui s’est tenue à Cotonou du 12 au 17 juillet et à Parakou du 19 au 24 juillet 2021.

Messan DOHOU

Plus d’une centaine d’acteurs de l’éducation notamment,  les chefs de régions pédagogiques, les conseillers  pédagogiques ainsi que les directeurs départementaux, ou encore les chefs service départementaux de l’Enseignements maternel et primaire ont pris part. « Renforcer les capacités des participants pour une meilleure inclusion scolaire dans les pratiques éducatives et pédagogiques. », tel était le thème de cette formation. Le SSPH/OCPSP fidèle à sa mission qui est de combattre les inégalités sociales et l’éducation dans tous ses angles n’est pas resté en marge de cette formation. Dans une dynamique commune avec les autres partenaires qui est celle de l’amélioration  des conditions de vie des personnes en situation de handicap et surtout de faire de l’éducation inclusive une réalité au Bénin, il a cofinancé cette double formation au cours de cette phase pilote.

 

En effet, le manuel de formation aux pratiques éducatives et pédagogiques en inclusion scolaire étant déjà validé, il fallait procéder à son extension sur l’étendue du territoire. C’est ainsi que pour permettre l’appropriation de son contenu par les acteurs de l’éducation et son intégration dans le système de formation des enseignants, deux pools de formateurs a été mis en place (Cotonou et Parakou).

Pierre Chanou, directeur de l’Institut national de la formation et de la recherche, à l’ouverture a réaffirmé la raison d’être de cette formation.  » Les enfants à besoins spécifiques, nous les avons dans nos salles. Mais, les enseignants ne sont souvent pas assez outillés pour les intégrer et les mettre au même niveau que les autres alors qu’ils doivent jouir autant que les autres enfants de leur droit à l’éducation. », a-t-il fait constater.

Prenant la parole, Martin Aderobou, directeur départemental des Enseignements maternel et primaire du Littoral, a exhorté les participants à un suivi minutieux pour mettre toutes les connaissances acquises au profit des apprenants en vue d’une meilleure jouissance de leurs droits.

A cette même occasion, la Soeur Léonie Dochamou, directrice exécutive du Service des sœurs pour la promotion humaine (SSPH/OCPSP) a souligné le rôle combien important que doivent jouer ces acteurs pour l’atteinte des objectifs de ladite formation. « Nous avons beau vouloir réaliser l’inclusion scolaire et la prise en compte des enfants à besoins spécifiques mais sans vous, on ne pourra pas ». Poursuivant, elle a salué tous les efforts consentis pour la tenue effective de cette session notamment l’engagement constant de HI, pour la cause de l’éducation inclusive ainsi que tous les partenaires impliqués pour la réalisation effective de l’activité.

Au regard de l’engagement de toutes les parties prenantes, Bénédicte Lare, spécialiste Éducation Inclusive et Formation International à Handicap International est confiante quant à l’impact de cette formation.

Au terme de cette formation, les participants seront en mesure d’orienter les enseignants dans la prise en compte des besoins  éducatifs à caractère spécifique des apprenants en situation de handicap ou en difficulté d’apprentissage scolaire. Ils pourront également appuyer les enseignants dans l’élaboration et l’utilisation des outils d’enseignement inclusifs à savoir les fiches de leçons inclusives et les projets éducatifs individualisés. Par ailleurs, ils seront capables de proposer aux enseignants, des approches pédagogiques de qualité au profit de tous les apprenants, former à leur tour les Responsables des Unités Pédagogiques, les enseignants etc. aux pratiques pédagogiques inclusives à partir du guide de formation conçu.

L’événement organisé par Handicap international (HI) a bénéficié de l’appui financier du Service des sœurs pour la promotion humaine, (SSPH/OCPSP) financé par la Fondation Liliane au Bénin, du soutien technique de l’ONG « Colombe Hibiscus’, en collaboration avec le le ministère des Enseignements maternel et primaire (MEMP) et la direction de l’Institut national de la formation et de la recherche (INFRE).

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here