Eyiyiade infos

Le stade Charles de Gaulle de Porto – Novo accueil depuis le lundi 1 et ce jusqu’au novembre 2021 une session de recyclage des juges principaux. Sous l’initiative de la Fédération béninoise d’athlétisme (FBA), le Fonds national pour le développement des activités de jeunesse, de sport et de loisirs (FNDAJSL) appui le stage. Une cérémonie de lancement de ladite session a été présidée par le président de la Fédération béninoise d’athlétisme, Viérin Dégon.

Messan DOHOU

Renforcement de capacité pour la qualité

Le président Vierin Degon de la FBA en noir entouré du SG Aïhou à gauche et le directeur de stage Nonvignon à droite

Profiter de ce temps d’accalmie pour mieux réorganiser l’arsenal arbitral. C’est le but visé par la Fédération béninoise d’athlétisme (FBA). C’est d’ailleurs, ce que confirme son secrétaire général, Achille Aïhou « si cette formation se déroule, c’est certainement parce que la fédération veut améliorer ses prestations, veut améliorer la qualité de ses compétitions ».
Au-delà de cette session de formation, la fédération veut que les compétitions soient multipliées pour qu’elle ait des compétitions de bonne facture.
Selon le directeur de ce stage, le conférencier du World athlétics, Okry Nonvignon, cette formation vient à point nommé pour renforcer les capacités des juges à cause de l’évolution des règles mais aussi du fait du constat régulièrement fait et qui nécessite un renforcement des capacités. « Notre rôle en tant que juge, c’est de donner toutes les chances, d’offrir toutes les opportunités à nos athlètes pour qu’ils puissent réaliser le meilleur d’eux-mêmes », a-t-il fait savoir avant d’ajouter « Au sortir de cette session de recyclage, les participants devraient être assez aguerris, capables d’encadrer des épreuves avec plus de qualité pour le bonheur des athlètes ».

Pour Viérin Dégon, président de la FBA, c’est une occasion importante pour le conférencier et les participants de parcourir pendant cinq jours les différents secteurs importants dans la gestion d’une compétition d’athlétisme. Il a rappelé que la plupart des participants ont eu droit à une formation depuis 2012. Donc dira-t-il « Il était temps que la fédération les replonge dans le bain car, les règles évoluent vite dans le monde de l’athlétisme ». Il a indiqué que ceux qui ne sont pas à cette formation vont bénéficier d’une séance de rattrapage tout en remerciant le Fonds national pour le développement des activités de jeunesse, de sport et de loisirs (FNDAJSL) pour son soutien.

Il faut préciser que cette session sera ponctuée d’une évaluation en deux phases : une phase théorique et une phase pratique.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here