Eyiyuade infos

Le peuple beninois a été désillusionné ce dimanche 10 octobre 2021, lors de la quatrième journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Après leur victoire à Dar Es Salam au stade Benjamin Mkapa Stadium le jeudi passé, les Écureuils ont courbés l’échine à domicile sur le même score (0-1) face aux Taïfa Stars de la Tanzanie.

Messan DOHOU

Une action des Écureuils sur le but adversaire

Le début du cauchemar

Une entame de match catastrophique pour les Écureuils du Bénin. Adéoti, Verdon où encore Adenon ont donné le ton d’un match a visage incertain pour le Bénin avec leurs premières erreurs. Depuis la rénovation du stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou, le Bénin est enquête d’une première victoire. Et ce n’est pas sur le match Bénin # Tanzanie.

Six ans après.. 
Les protégés du sélectionneur Michel Dussuyer ont pour la première fois fois depuis six années déjà connus le goût amer de la défaite au stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou.
Les Tanzaniens ont été revanchards pour revenir rendre la monnaie de leurs pièces aux rongeurs du technicien français. Un match a vite oublié pour le peuple et ses joueurs, puisque les Taïfa Stars de la Tanzanie ne se sont pas fait prier sur leur première occasion de but. Saïmon Msuva récupère une balle à la lisière de la surface de réparation béninoise, éliminé Verdon avant de foudroyer sur une lourde frappe qui laisse, Saturnin Allagbè impuissant à la 6′ de jeu, (0 – 1).

Une soirée noire…

Le système de jeu 3-4-3 mise en place par Dussuyer en première période a souffert.
Malgré ce jeu approximatif, les Écureuils ont tout de même eu quelques occasions de revenir dans le match notamment sur ce coup franc de Jordan Adéoti pour la tête Verdon bien captée par Aishi Manula ou cette occasion de Gomez dans les six mètres tanzaniens qui a choisi de frapper au premier poteau plutôt que de donner la passe à son coéquipier bien placé pour marquer. Même David Kiki a eu l’occasion de marquer mais sa frappe a été détournée par le gardien tanzanien (45’).

Plus rien ne sera marqué

Même les changements opérés en seconde partie n’ont pas permis aux joueurs du tacticien français de revenir au score. Passé à 4-4-2 avec l’entrée en jeu de Junior Olaïtan, l’équipe béninoise a retrouvé de la vivacité, mais n’a jamais réussie à retrouver le chemin des filets. Malgré, les occasions de Mounié (58’), Poté (60’ et 72’) et même les trois débordements de Gomez sur des passes de Youssouf Assogba.
La tristesse a pris place car la bataille tactique entre Michel Dussuyer et Kim Pulsen a tourné à l’avantage du Danois. Conséquence, après la victoire au match aller, l’équipe béninoise concède sa première défaite dans cette campagne des éliminatoires. Un véritable coup d’arrêt. Et pour cause les écureuils perdent ainsi par la même occasion la première place du groupe. Mais tout n’est pas perdu. Le sélectionneur béninois et ses poulains ont encore deux matchs pour relever la tête. Il suffit de régler les automatismes pour ne point faillir.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here